Quels liens obfusquer ?

Faut-il faire un site web pensé pour les utilisateurs (UX d’abord) ou pour Google (SEO d’abord) ? Suivant les projets, le curseur varie mais avec l’obfuscation de liens, on peut déjà pas mal travailler l’architecture et l’arborescence du site web sans nuire à la navigation de l’internaute. Et réconcilier ainsi, sur cet aspect les besoins UX et SEO.

Liens obfusqué sur les pages internes

Obfusquoi ?

L’obfuscation de liens est une technique de référencement naturel permettant de ne pas rendre visibles certains liens aux moteurs de recherche. En utilisant du code JS dédié et interdit d’indexation, des balises HTML banales, <span> par exemple, peuvent apparaître à l’internaute comme des liens et surtout se comporter de façon identique. Pour Google, par contre, il s’agit simplement de <span> qui ne redirigent vers rien du tout. L’internaute voit donc un lien alors que Google ne le voit pas.

L’obfuscation permet de montrer à l’internaute beaucoup de choix (mega menu, informations institutionnelles) ce qui est bon pour l’UX. L’obfuscation permet, en même temps, de ne montrer que les liens métiers à Google.

Cette technique n’est pas mal vue par Google quand il s’agit de simplifier le travail des robots en lui montrant une façon simple d’accéder au contenu. Il faut alors que tous les contenus utiles restent accessibles au moins depuis un endroit du site web.

Si par contre, le but est de truander Google et de lui masquer des portions importantes de contenus, la ligne jaune est franchie.

Quel contenu prioriser et faire indexer ?

Tous les contenus ne se valent pas sur un site web.

  • Tous les contenus métiers doivent être indexés. Google doit surtout voir ces contenus et ce sont ces contenus qui doivent être les plus importants sur le site ;
  • Tous les contenus institutionnels doivent être indexés. Cependant, il ne sert à rien que les CGU / mentions légales / contact / versions dans les autres langues soient au même niveau de visibilité et de référencement que les pages métiers ;
  • Toutes les pages facilitant la vie de l’internaute ne méritent pas d’être indexées. C’est même plutôt l’inverse. Sur un site ecommerce, les filtres et les outils de navigation ne doivent pas être accessibles à Google.

Il faut donc que l’internaute puisse accéder à tous les contenus facilement mais que Google préfère les contenus métiers et comprenne bien comment les contenus métiers sont organisés entre eux. Sans impacter l’UX.

L’obfuscation de liens permet de répondre à cette problématique.

Page d’accueil : que faut-il obfusquer ?

Sur une page d’accueil, l’idée c’est de ne pas obfusquer. Les moteurs doivent pouvoir trouver tout seul les chemins pour se balader dans les différentes sections du site web et accéder sans contraintes aux contenus – qu’ils soient utiles ou pas. C’est notamment depuis l’accueil que les moteurs pourront trouver le passage vers les pages institutionnelles ou les renvois vers les plateformes sociales.

Par contre, il ne sert à rien de laisser les moteurs rentrer dans des pages creuses ou des pages doublon. Le but c’est de rendre toutes les sections du site facilement accessible depuis l’accueil, pas de faire indexer des pages inutiles.

Liens « en clair » vers des pages institutionnelles depuis le pied de page de la page d’accueil

En-tête et navigation sur pages internes

À l’intérieur du site, pour le bloc d’en-tête, l’idéal est :

  • de montrer en clair tous les liens du silo courant ;
  • de montrer en clair les têtes des autres silos ;
  • de masquer les autres lien.

Pour les autres fonctionnalités de navigation (barre latérale typiquement), l’idéal est de les obfusquer. Si l’internaute veut utiliser une navigation alternative (avec filtre sur un ecommerce typiquement), il doit pouvoir le faire mais on ne montre à Google que la navigation principale.

En procédant ainsi, le moteur retrouve bien l’arborescence de base (les têtes de silo) mais peut aussi voir tous les liens profonds au sein de chaque silo. Silo par silo.

Pied de page sur les pages internes

Le pied de page est surtout là pour rassurer l’internaute. Pas vraiment pour Google. Alors on obfusque… tout ou presque.

Contenu obfusqué dans les pages profondes

À l’intérieur du contenu principal d’une page interne, il n’y a pas vraiment de raison d’obfusquer sauf dans les cas suivants :

  • Cross-sell / up-sell entre produits de catégories vraiment différentes ;
  • Lien obligatoire vers un site tiers à qui on ne souhaite pas faire profiter d’un vrai lien.

Et vous, qu’obfusquez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *