SEOQuantum, l’outil qui optimise les contenus

Anthony, fondateur de SEOQuantum m’a proposé de tester son outil d’analyse sémantique et d’enrichissement de contenus. Destiné aux référenceurs et aux rédacteurs sensibilisés aux problématiques des moteurs de recherche et à la recherche des meilleurs mots clés, l’outil se propose d’accompagner le travail de contenu via des algorithmes de deep learning.

Le test a été fait sur une requête moyennement concurrentielle pour un vrai projet client autour du terme « camping car ».

J’avais déjà testé l’outil il y a 18 mois à l’occasion de ma première rencontre avec l’outil. Aujourd’hui, j’y retourne.

La première impression est plutôt bonne et les écrans sont bien pensés. Au passage l’outil s’est bien densifié. Je n’ai pas trop hésité et n’ai pas eu besoin de réfléchir ou bien de chercher une doc (d’ailleurs, il n’y en a pas ?!).

Je suis tout de suite parti vers les 2 fonctionnalités qui se détachaient de l’interface : « Analyse sémantique » et « Stratégie de mots-clés« .

Analyse sémantique de SEOQuantum

Je suis parti sur les « gros mots » qui me venaient à l’esprit et ai réalisé une analyse sémantique pour chacun. On y retrouve donc les mots clés principaux (avec synonymes) et mots liés à une intention de conversion (achat, location, occasion, neuf…).

Les analyses sont rapides. Les écrans de résultats sont denses en contenu.

Les 2 informations clés se détachent du lot : c’est le type de contenu (informationnel, commercial, transactionnel…) et la performance de la SERP (est-ce que les acteurs ont bien bossé leurs mots clés ou pas ?).

Le type de contenu est super intéressant : à quoi bon pousser un site de vente en ligne alors que Google a identifié que les internautes veulent seulement (pour l’instant) des informations ?

Dans la partie Analyse sémantique, on a :

  • L’intention de l’internaute : suivant les mots clés, ça marche plus ou moins bien.
  • Des propositions de pages à créer : ça, c’est vraiment pertinent.
  • Une analyse des lexie avec mots clés remarquables et arbre sémantique : j’ai retrouvé des termes techniques qui m’ont rappelé ma formation avec les frères Peyronnet et savoir que l’outil est basé sur des concepts solides est plus que rassurant. La pertinence est plutôt très bonne.
  • Des questions et des titres extraits des sites bien placés sur Google : de bonnes idées de contenus à créer.
seoquantum test
Lexies et similitudes sémantiques

Dans la partie Optimisation de texte, on peut confronter un texte existant avec l’analyse réalisé. RAS, ça fait bien le job avec mise en surbrillance et recommandations d’action. En dessous du texte, de nombreuses options permettent d’améliorer les contenus (idées de mots clés, indicateurs de performance, statistiques…).

J’ai souri avec la fonctionnalité « phrases à enlever » qui correspondait pile poil avec un pavé de texte présent sur le site et qui était clairement rempli dans un but SEO. Et je suis étonné mais ravi que ce pavé de texte, imbuvable et riche en mots clés, soit ainsi pointé du doigt.

seoquantum test
Au boulot ! comment optimiser ce texte ?

Dans l’Analyse du classement, on peut voir les positions dans Google, le type de contenu proposé ainsi que quelques chiffres pour comparer la concurrence. Utile pour se positionner et découvrir de nouveaux concurrents.

Côté Clusters, l’outil propose des associations de mots clés pour produire des paragraphes qui font sens. Suivant les requêtes, c’est plus ou moins pertinent.

Pour finir, dans Cocon, on retrouve une vue par cocon (avec export Freemind) qui sera surtout utiles pour ceux qui ont besoin de « voir » comment les contenus pourraient être articulés les uns avec les autres.

Ce premier outil m’a fait bonne impression. À utiliser de façon sélective suivant les projets et à exploiter comme support avec le client final pour affiner les mots clés et éclairer ce que fait la concurrence afin d’estimer la hauteur de la marche à gravir. C’est aussi ça que j’apprécie dans ce type d’outil : quand on arrive en RDV de travail avec des résultats obtenus avec un outil tiers professionnel, les résultats ne sont pas contestés. Et ça passe mieux quand on doit annoncer une mauvaise nouvelle (c’est pas moi qui le dit, c’est l’outil…).

Stratégie de mots-clés de SEOQuantum

En parallèle, j’ai fait mouliner Google Ads pour extraire tous les mots clés qui ressortaient sur le site web actuel. Après avoir exclu les marques et les modèles et classés par volume de recherche, j’ai fourni une cinquantaine de termes à l’outil. J’ai recommencé l’opération pour les mots clés des sites concurrents afin d’avoir deux analyses.

Ce type d’analyse est plus long (une dizaine de minutes) mais tourne en tâche de fond.

Les Clusters thématiques sont présentés sur un graphique et en liste. Les clusters identifiés peuvent être repris à la main et retravaillé pour cibler certains mots clés (ça c’est bien). Après la première passe réalisée via l’IA de l’outil, je constate que les résultats sont bons. Pour chaque cluster, on peut rentrer dedans et voir les mots clés proches de même que les sites qui apparaissent en concurrence dessus.

La partie Optimisation d’un texte est similaire à celle évoquée plus haut. Mêmes fonctionnalités et mêmes remarques.

Dans les Statistiques, on parle d’opportunités et de faisabilité. On peut consulter les meilleurs domaines avec leurs présences en top position chez Google. Enfin, on peut auditer un site et le comparer. De quoi prioriser les actions. Tout est dit.

SEOQuantum, mon avis

Comme tous les outils, il faut prendre le temps de rentrer dedans pour en tirer tout le bénéfice. Celui-ci ne déroge pas à la règle mais en quelques heures, j’ai déjà de quoi alimenter et argumenter pour une stratégie de contenus.

Je regrette seulement de ne pas pouvoir « tout » exporter pour pouvoir mouliner dans un tableur de façon plus poussée.

Je pense aussi que le côté IA / Deep learning est surtout intéressant lorsque le volume est suffisamment dense et les mots clés suffisamment explicites. Dans certaines verticales avec des termes très spécifiques / des synonymes / des polysèmes et autres faux amis, l’analyse peut être plus difficile. Idem lorsque les sites analysés ne sont pas mono-thématique.

Malgré ces deux points négatifs, je trouve que cet outil est vraiment bien pensé et qu’il mérite de se retrouver dans la boîte à outil d’une agence SEO.

De mon côté et pour conclure, j’apprécierai que SEOQuantum est une option tarifaire supplémentaire de type Oneshot en plus des abonnements : c’est ce que demande parfois les clients (à acheter ponctuellement à l’occasion d’une refonte ou d’une audit typiquement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *