Lexiteev, l’outil SEO pour optimiser son contenu pour Google

Les outils de rédaction SEO ont le vent en poupe depuis quelques années. YourTextGuru, 1.fr, Visiblis, Seo Quantum se sont taillés une belle réputation et ont damé le pion au précurseur Alyse.

lexiteev
Détail d’une URL avec les mots clés à travailler

Il faut dire que le français est une langue plus compliquée que l’anglais et les moteurs ont plus de mal avec nos contenus. De plus, les référenceurs français sont plutôt en tête sur les optimisations liées aux contenus. Alors forcément, les outils SEO qui promettent et permettent de maximiser les résultats en référencement naturel en travaillant les contenus ont un terrain d’expérimentation tout particulièrement propice avec nos contenus dans la langue de Molière.

C’est dans ce cadre que j’ai répondu positivement à la demande d’Alban de Lexiteev afin de tester l’outil du même nom : il s’agit d’un outil destiné d’optimisation de contenu destinés aux non-techniciens.

Lexiteev : fonctionnement du service

Le principe de Lexiteev repose sur 2 grands aspects :

  • Une partie crawler de site qui permet de récupérer les pages du site à optimiser. Le crawler est bien pensé car il permet de filtrer les contenus avec 2 modes de crawl (inclusion / exclusion de pages). De plus, afin de ne pas polluer les analyses, il est possible d’indiquer au robot Lexiteev quelles sont les portions de pages web à récupérer pour analyse (supprimer le header et le footer typiquement). Enfin, l’outil permet de brancher une propriété Google Analytics à chaque projet afin de mesurer les évolutions au fil des mois.
  • Une partie analyse de contenus qui se base sur une requête à optimiser par page auditée. En fonction de la requête choisie, l’outil va rechercher des lexies en procédant à des extractions sur les meilleures SERPs et les compare avec les contenus trouvés sur la page à optimiser. On obtient alors des KPIs basiques mais suffisants pour actionner un travail de rédaction.
  • Un ensemble de préconisations SEO qui liste les points importants pour obtenir de meilleurs résultats complète chaque page à optimiser : suggestions de requêtes, mots clés (lexies) à intégrer, maillage interne…

Lexiteev : utilisation de l’outil

lexiteev liste
Vue des URLs à travailler avec score et performances atteintes

La promesse de l’outil est : « Gagnez des positions sur Google, rapidement & simplement ».

Je n’ai pas lu la FAQ avant de prendre en main l’outil. J’aime les outils intuitifs. En tant que SEO, le paramétrage des projets (1 projet = 1 site) ne m’a posé aucun problème. L’outil est ergonomique et va droit au but.

À l’usage, j’ai trouvé l’ensemble bien pensé. Les résultats lors de la configuration des optimisations ne sont pas immédiats (quelques minutes max) mais c’est normal : il faut laisser mouliner l’outil afin de chercher les lexies et comparer avec l’existant.

Il y a aussi tout une partie que je n’ai pas exploité qui permet le travail collaboratif : gestion des groupes, comptes utilisateurs, nouveaux contenus à produire. Je reviendrai sur cet aspect plus tard car je pense qu’il est important pour cet outil.

Pour que le test soit valable, j’ai travaillé sur un vrai projet. J’ai identifié une trentaine de pages à optimiser et j’ai appliqué en partie les préconisations de l’outil. Je dis « en partie » car l’outil remontait des incohérences dans certains cas. Et oui, un outil, même bien fait ne remplace pas une tête bien faite et malgré tout l’IA, les robots ne sont toujours pas très fûtés. Ceci dit, je n’ai jamais testé un outil qui ne remontait pas d’erreurs flagrantes qu’un humain, même non formé, n’aurait pas détecté immédiatement.

2 semaines plus tard, les résultats

  • Un gain de positions sur plus de la moitié des pages. Pour certaines URLs, le gain est très marqué (+de 30 positions gagnées). Certaines URLs sont moins bien placées mais les pertes sont minimes (1 à 2 places perdues). Seule une URL a vraiment dégringolé (et je n’explique pas pourquoi).
  • Une densification des contenus et aussi l’occasion de mettre à jour les pages à améliorer. Juste pour cet aspect, la routine que propose l’outil est intéressante.
  • Sur Google Analytics (exclusion du trafic interne pris en compte), un gain net de visites et un gain qualitatif (plus de temps passé sur la page, baisse du taux de rebond) qui correspond avec la hausse de qualité provoquée par la mise à jour et la densification des contenus.

2 semaines n’est pas assez et le volume de pages travaillées n’est pas suffisant pour extrapoler (sacrées lois statistiques !). Néanmoins, les résultats obtenus sont globalement positifs et surtout, l’interface est pensée pour chercher à faire mieux. On se prend au jeu de l’optimisation et ça peut être le coup de pouce (ou le coup de pied au derrière) qui manque aux rédacteurs pour s’atteler à ce type de chantiers.

Lexiteev : mon avis de SEO

Certains concurrents ont des interfaces plus sèches (comprendre moches) ou à l’inverse beaucoup plus touffues (comprendre fourre-tout). Lexiteev fait peu de choses mais les fait bien. Ce n’est donc pas un outil à tout faire. Et il conviendra surtout aux utilisateurs non techniciens. À mon sens c’est un outil qui n’est destiné ni aux agences SEO ni aux SEO. Ce que l’on perd en profondeur SEO et en fonctionnalités poussées est contre-balancé par l’interface agréable, par les actions évidentes et par les fonctionnalités collaboratives que j’ai aperçu.

J’imagine tout à fait cet outil chez certains de mes clients qui ont besoin d’une expertise SEO externe sur les aspects les plus pointus mais qui ont aussi besoin de produire du contenu optimisé au quotidien. Pour ces utilisateurs, il faut des outils simples et sans jargon SEO pour ne pas rebuter, ne pas avoir besoin de formation et être immédiatement exploitables.

En ce sens, les petites équipes de rédacteurs, les services communication ou encore les webmasters produisant surtout du contenu me semblent la cible idéale pour cet outil.

Aller sur le site de Lexiteev

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *