Google Instant et SEO

Avec l’annonce hier de l’affichage instantané des résultats au fur et à mesure de la frappe de la requête dans le moteur de recherche Google, le petit monde du SEO a quelque chose d’intéressant à se mettre sous la dent aujourd’hui.

Évolution majeure ou non révolution, les deux avis sont déjà présents sur la toile et on peut déjà pointer du doigt les faits suivants :

  • Google affirme que les SERPS n’ont pas été modifié avec l’implémentation de cette nouvelle fonctionnalité (on verra à l’usage)
  • Plus d’impressions seront certainement visibles dans GWT (du fait de la multiplicté des affichages des SERPS lors de la construction de la requête). Il y a un système de temporisation de 3 secondes et d’autres subtilités : voir les explications du Google à ce point.
  • les pubs Google et les annonceurs seront faiblement impactées selon big G. Mais pour l’annonceur qui privilégie les requêtes de longue traîne, cette évolution ne risque t-elle pas de diminuer leur visibilité au profit des requêtes plus simples et une diminution du ROI des campagnes SEA ?
  • Qu’en est-il de l’expérience utilisateur ?  Désastreux selon Search Engine Feng Shui car ces résultats intermédiaires imposés à l’utilisateur l’obligent à prendre en compte les choix affichés ce qui, au final, allonge le temps de recherche. Par contre, sur les mobiles, cela peut-être intéressant car l’utilisateur tape moins vite et aura plus le temps de lire.
  • Renaud Joly pense, entre autres, que les résultats affichés sont personnalisés pour éviter que les même résultats apparaissent toujours parmi les résultats phares. Google de son côté affirme que l’on gagne de 2 à 5 secondes par recherche.
  • Le Muscle Référencement, lui, tape trop vite pour que l’affichage de Google Instant Search suive !

D’un point de vue référencement, que peut-on déjà en dire ?

  • Les requêtes de longue traîne seront-elles pénalisées ? Le petit monde du SEO avait déjà eu ce débat (encore un) avec l’apparition de la zone de suggestion et d’autocomplétion… Bababillgates en dit un peu plus sur le taux de fuite.
  • Les outils d’analyse des SERPS vont devoir s’adapter si les résultats diffèrent entre l’affichage statique et Google Instant. Attention pendant quelques temps à la pertinence de ces outils.
  • Pour Google Analytics, il existe un moyen de tracer ce Google en temps réel.
  • Le renforcement du référencement sur les expressions à 1 ou 2 mots va t’il s’accentuer au détriment de la longue traîne ? C’est bien parti d’après UlSEO mais Marketing Pilgrim penche plutôt dans l’autre sens.
  • La seconde page de résultats est morte et enterrée ?
  • Ce n’est pas la fin du référencement (des voix prévoient la mort du SEO à chaque nouvelle fonctionnalité de Google). Ramenos abonde en ce sens en disant qu’il ne s’agit que d’un simple critère de plus à prendre en compte.

Quelles sont vos questions, premières remarques à chaud et constatations ?

Cet article est publié dans : Visibilité, SEO, SEM....

Un commentaire pour Google Instant et SEO

  1. Merci pour la citation,

    Comme je le dis dans mon article, si l’algo lui ne change pas, il va probablement falloir s’adapter a un nouveau comportement des internautes lors de leurs recherches car ils vont forcément prendre en compte les résultats intermédiaires proposés.

    La fin de la 2e page de résultats… boaf … elle est pas deja morte de toute facon je veux dire mis a part sur des requetes comme « rachat de crédit » je connais peu de SEO qui se la pete avec une 16e place…

    La longue traine va en prendre un coup … oui et non a mon avis, certaines liongues requetes (celles qui sont proposées) vont a priori générer plus de traffic, certaines autres « intermédiaires » vont elles en générer moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>