Qu’est-ce qu’un bon taux de rebond ?

Le taux de rebond fait partie des métriques de base des logiciels de webanalytics. Pas facile à comprendre, il est en plus difficile à interpréter.

taux de rebond : la formule
La formule du taux de rebond

Le taux de rebond repose sur une équation très simple :

  • Tr : Taux de rebond
  • S1i : Sessions avec une seule interaction
  • Ts : Nombre Total de sessions

Le taux de rebond c’est simplement le pourcentage de l’ensemble des sessions pour lesquelles il n’y a eu qu’une seule interaction. Cette formule est simple mais les données qui le composent semblent un peu alambiquées. Néanmoins elles sont vraiment justes et plus pertinentes que les calculs habituels (ou on calcule le nombre total des visites avec une seule page vue divisé par le total de pages vues).

Pour bien préciser, une interaction c’est une page vue (le cas le plus intuitif) mais c’est aussi un événement (sauf les « non-interactive »), une transaction, un hit d’un plugin social ou une page vue virtuelle (les plus curieux pourront aller voir les exemples tordus d’Adviso).

Google propose une définition plus simple : Le taux de rebond correspond aux visites lors desquelles l’internaute a quitté le site dès la page d’entrée, sans interagir avec la page.

Mon gourou des webanalytics, j’ai nommé Avinash Kausnik, propose d’élargir la notion de taux de rebond au temps passé sur la page : le taux de rebond est donc alors le pourcentage de visiteurs qui reste très peu de temps sur le site (moins de 5 secondes).

C’est quoi un bon taux de rebond ?

En principe, on cherche plutôt à avoir un taux de rebond faible. Un taux de rebond bas signifie (de façon schématique) que l’internaute est satisfait avec le contenu et la page proposée et qu’il continue sa navigation.

C’est un peu simpliste et à relativiser en fonction des sites. Un site de météo, par exemple, aura un taux de rebond très élevé et c’est normal. Une page qui répond à la question de l’internaute aura elle aussi un taux de rebond élevé. À l’inverse, un site ou il faut se connecter nécessite l’affichage de plusieurs pages et donc un taux de rebond très faible.

Code GA mal installé ?
Code GA mal installé ?

Et les sites sur lesquels le code de tracking est mal installé (en double par exemple) se retrouvent avec des taux de rebond proches de 0.

Taux de rebond par métiers

Pour pouvoir se mesurer aux autres, autant disposer de données fiables. Voici quelques pistes (en plus des comparaisons entre sites que propose GA)

  • Sites portails : entre 10 et 30%
  • Vente de détails et ecommerce : entre 20 et 40%
  • Sites de contenu : entre 40 et 60% ;
  • Pages d’atterrissages : entre 70 et 90%
  • Génération de leads : entre 30 et 50%
  • Sites en self-service (FAQ par exemple) : entre 10 et 30%
  • Blogs : supérieur à 70% (les internautes lisent un article et s’en vont)

Les données ci-dessus viennent de SemRush.

Remarques sur le taux de rebond

  • Vérifier que dans le temps le taux de rebond va dans le bon sens au fil du temps (attention à la saisonnalité) : le mieux est de comparer avec les données de l’année dernière.
  • Ne pas chercher la petite bête. Si les données ne sont pas significatives, les stats ne valent rien. Google Analytics renvoie des données précises mais si le volume est faible, la qualité sera mauvaise… simple règle statistique que l’on oublie un peu vite.
  • Le taux de rebond se retrouve dans quasiment tous les tableaux et écrans de Google Analytics. Plutôt que de l’utiliser uniquement en version macro, il est pertinent de l’analyser au travers des différentes vues et filtres (appareils, types de pages, origine géographique, canaux…).
  • Le taux de rebond reste une information peu orientée métier. Définir des événements/objectifs dans Google Analytics et suivre le parcours utilisateurs et les tunnels de conversion est bien plus intéressant.

D’autres informations importantes à noter à propos du taux de rebond ? À vos claviers en commentaires.

2 réflexions au sujet de « Qu’est-ce qu’un bon taux de rebond ? »

  1. Je ne comprends pas bien la formule… `Pourcentage de visites’ ne veut rien dire… Le taux de rebond est plutôt calculé par (nombre de sessions avec 1 seule interaction / nombre total de sessions).

  2. Mathieu,
    Très juste. C’est corrigé. Je ne sais pas ce que j’ai fait ce jour là mais je ne devais pas être bien réveillé. Moi même je ne me suis pas compris en relisant. Ce qui est effrayant c’est que tu es le seul à remonter cette faute très visible sur les 275 internautes qui ont vu cette page et qui l’ont lu pendant plus de 3 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *