Estimer le ROI en SEO

Comment mesurer le retour sur investissement que l’on peut attendre d’un référencement efficace ?
Sans être entièrement fiable, la méthode proposée ci-dessous permet de prévoir le trafic qu’il est possible d’acquérir et d’argumenter le choix de certains mots clé.
Choisir les mots clés
Sélectionner des mots clés de 1 ou 2 mots. Les mots clés de longue traîne ne nous intéressent pas à ce stade car le ROI individuel de chacun de ces mots clés est trop faible.
Vérifier l’intention commerciale
Microsoft propose un outil qui estime l’intention commerciale de mots clés. Même s’il a le mérite d’exister les prévisions de cet outil varient de jour en jour. Cet outil est aussi plus à l’aise avec la langue de Shakespeare qu’avec la langue de Molière. Ces résultats sont donc à prendre avec des pincettes. À utiliser pour conforter ses idées.
Demander des associations d’idées à différentes personnes à partir des mots clés pressentis afin de vérifier l’intention d’action.
Comparer les estimations de l’outil KWTools de Google pour chaque mot clé (en choisissant le filtre type de ciblage « exact »). Plus le CPC est élevé, plus l’intention commercial est élevé.
Estimer le volume de recherche pour les mots clés visés
En utilisant l’outil KWTools en ciblage « exact », on obtient une idée du volume de chaque mot clé. Le ciblage « large » renverra des chiffres plus élevés mais l’estimation sera moins fiable.
Vérifier les chiffres obtenus
Les outils précédents nous donnent des pistes intéressantes qu’il faut désormais valider.
Lancer une campagne CPC pour vérifier le ROI des mots clés choisis
Si vous ne souhaitez pas lancer une campagne CPC, vérifier les chiffres grâce aux outils suivants :
Wikirank si Wikipedia apparaît dans le top 10
Outil d’Aaron
Demander à des connaissances de la même niche (plus dur si vous essayer de vous lancer dans une nouvelle niche)
Vérifier les mots clés sur lesquels la concurrence essaie de se positionner (via une analyse de leur site ou par des outils dédiés Compete, SpyFu…)
Vérifier la faisabilité d’un positionnement
Examiner la concurence :
Quels sont leurs backlinks (quantité, qualité) ?
Quel est le taux de croissance des BLs ?
Quel est le rapport BLs/domaines référents ? cela permet d’identifier les gros poissons
Vérifier les ancres des liens et les noms de domaine (indicateur de mots clés)
Estimer les coûts
S’il s’agit d’un nouveau projet ou d’une refonte, les coûts à prendre en compte ne seront pas les mêmes (noms de domaine, hébergement, développement, référencement, jour-homme…)
Estimer le trafic en fonction des positions atteintes
Le graphique suivant montre la répartition des clics sur les premiers résultats (les données datent de 2004 attention) d’après une étude EyeTracking de SeoResearcher http://www.seoresearcher.com/distribution-of-clicks-on-googles-serps-and-eye-tracking-analysis.htm. On peut aussi se baser sur les données d’Aol sur le camembert ci-dessous (attention les données datent de 2006) mise en image par SeoBook http://training.seobook.com/google-ranking-value.
Prendre garde à la recherche universelle qui fausse les résultats.
Calculer le revenu potentiel
Maintenant que l’on a estimé le trafic atteignable pour le site web, il suffit d’appliquer les taux habituels à votre activité (CTR, taux de conversion, CPM…)
Estimer le ROI
Finalement, pour obtenir le ROI, il suffit de diviser les revenus par les coûts.

Comment mesurer le retour sur investissement que l’on peut attendre d’un référencement ?

Sans être entièrement fiable, la méthode proposée ci-dessous permet de prévoir le trafic qu’il est possible d’acquérir et d’argumenter le choix de certains mots clé.

Choisir les mots clés

Sélectionner des mots clés de 1 ou 2 mots. Les mots clés de longue traîne ne nous intéressent pas à ce stade car le ROI individuel de chacun de ces mots clés est trop faible.

Vérifier l’intention commerciale

  • Microsoft propose un outil qui estime l‘intention commerciale de mots clés. Même s’il a le mérite d’exister les prévisions de cet outil varient de jour en jour. Cet outil est aussi plus à l’aise avec la langue de Shakespeare qu’avec la langue de Molière. Ces résultats sont donc à prendre avec des pincettes. À utiliser pour conforter ses idées.
  • Demander des associations d’idées à différentes personnes à partir des mots clés pressentis afin de vérifier l’intention d’action.
  • Comparer les estimations de l’outil KWTools de Google pour chaque mot clé (en choisissant le filtre type de ciblage « exact »). Plus le CPC est élevé, plus l’intention commercial est élevé.

Estimer le volume de recherche pour les mots clés visés

En utilisant l’outil KWTools en ciblage « exact », on obtient une idée du volume de chaque mot clé. Le ciblage « large » renverra des chiffres plus élevés mais l’estimation sera moins fiable.

Vérifier les chiffres obtenus

Les outils précédents nous donnent des pistes intéressantes qu’il faut désormais valider.

Lancer une campagne CPC pour vérifier le ROI des mots clés choisis
Si vous ne souhaitez pas lancer une campagne CPC, vérifier les chiffres grâce aux outils suivants :

  • Wikirank si Wikipedia apparaît dans le top 10
  • Outil SeoBook d’Aaron
  • Demander à des connaissances de la même niche (plus dur si vous essayer de vous lancer dans une nouvelle niche)
  • Vérifier les mots clés sur lesquels la concurrence essaie de se positionner (via une analyse de leur site ou par des outils dédiés Compete, SpyFu…)

Vérifier la faisabilité d’un positionnement

Examiner la concurence :

  • Quels sont leurs backlinks (quantité, qualité) ?
  • Quel est le taux de croissance des BLs ?
  • Quel est le rapport BLs/domaines référents ? cela permet d’identifier les gros poissons
  • Vérifier les ancres des liens et les noms de domaine (indicateur de mots clés)

Estimer les coûts

S’il s’agit d’un nouveau projet ou d’une refonte, les coûts à prendre en compte ne seront pas les mêmes (noms de domaine, hébergement, développement, référencement, jour-homme…)

Estimer le trafic en fonction des positions atteintes

Distribution des clics dans les SERPs

Distribution des clics dans les SERPs

Le graphique suivant montre la répartition des clics sur les premiers résultats (les données datent de 2004 attention) d’après une étude EyeTracking de SeoResearcher. On peut aussi se baser sur les données d’Aol (attention les données datent de 2006) mises en image par SeoBook.

Prendre garde à la recherche universelle qui fausse les résultats.

Calculer le revenu potentiel

Maintenant que l’on a estimé le trafic atteignable pour le site web, il suffit d’appliquer les taux habituels à votre activité (CTR, taux de conversion, CPM…)

Estimer le ROI

Finalement, pour obtenir le ROI, il suffit de diviser les revenus par les coûts. Facile, non ?

Source : Cet article est inspiré en grande partie de l’article de SEOROI sur le ROI et le SEO.

Cet article est publié dans : Visibilité, SEO, SEM....

4 commentaires pour Estimer le ROI en SEO

  1. En gros, je trouves que tu as bien traduit et developpe mon texte. Petite remarque sur le titre, par contre: c’est moins mesurer et plutot projeter, ou estimer…

    A+

  2. LaurentB dit

    Un peu tiré par les cheveux et je ne me vois pas présenter une telle tambouille à des clients ou investisseurs.
    Parfois, il vaut mieux ne pas tenter de voir un ROI là où ce n’est pas possible de l’estimer. Le référencement fait partie de cette catégorie; tout comme le SMO d’ailleurs.

  3. On est d’accord pour dire que le ROI reste une estimation dans ce cas, parfois loin de la réalité, je ne mesure pas du tout les même taux de clics en fonction du positionnement dans les SERPs que sur les tableaux d’estimations proposés.
    Pour finir je m’adresse à Laurent B (dernier commentaire) : « Le référencement fait partie de cette catégorie; tout comme le SMO d’ailleurs » Donc si je te suis pour toi le SMO n’est pas du référencement ? Par ailleurs je tiens à préciser qu’il est possible de mesurer le ROI du social. En 2012, le social est plus qu’indispensable dans votre stratégie SEO ! hello !!!
    Mon article sur ce point : http://question-referencement.linkeo.com/le-social-dans-votre-strategie-seo/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>