Faire du ecommerce avec un tout petit budget

Cette semaine, j’ai reçu une demande de réalisation de site web ecommerce pour un petit budget. Le prospect me l’a annoncé très rapidemment. Son budget max était de 200 euros. 200 euros seulement.

poches vides
200 euros seulement pour un site ecommerce

Avec diplomatie, j’ai incité mon interlocuteur a aller voir les prix « normaux » en matière de boutique ecommerce ici, ici ou encore ici.

Le constat des petits budgets

Les petits budgets existent. Et même si j’ai du mal à imaginer une issue heureuse à ce type de projet, je m’interroge. Est-il possible de proposer quelque chose de rentable (pour le client et sans compter le temps qu’il va y passer) avec de tels moyens ?

Une solution pour les petits budgets

Pour les petits budgets, on élimine tout de suite les travaux sur mesure. On élimine aussi les installations de logiciels gratuits (Prestashop). On coupe aussi sur la génération de trafic payant. Que reste-t-il au final ?

Les solutions tout en ligne à location mensuelle sont une piste : Prestashop dans le cloud, Wizishop, Jimdo, Oxatis, Shopify. Mais elle ne résolvent pas le problème de la visibilité des produits. Ces solutions suppriment beaucoup de freins techniques mais ne répondent pas au point essentiel : comment faire venir les internautes sur le site web ?

Et c’est là que nous retrouvons les derniers choix : Ebay, Amazon, Etsy, LeBonCoin… L’idée n’est plus d’avoir une boutique propre mais de vendre sur une place de marché.

Les avantages :

  • Le nom et la notoriété de la plateforme qui héberge les produits ;
  • La solidité technique, les performances ;
  • La rapidité de mise en place et l’investissement 0 sauf le temps passé ;
  • Le trafic !

Et les inconvénients, forcément :

  • Vous n’êtes pas chez vous et il est difficile de construire du solide en terme de marque ;
  • Vous êtes complètement captif et dépendant (que ce soit au niveau des fonctionnalités, de l’apparence, de la visibilité, de la vente…) ;
  • Vous avez une marge de manoeuvre très faible (uniquement sur le produit et en partie sur son prix). Les 2 autres P du marketing vous échappent complètement.

Budget riquiqui, projet poubelle ?

Plutôt que de griller toutes ses cartouches à tenter de monter un petit prestashop, tester son idée, ses produits et sa motivation sur une place de marché est une idée à creuser.

Pas d’investissement, pas de perte de temps sur les à-côté du métier (le boulot du ecommerçant, ce n’est pas de savoir faire un site ni de le rendre visible) et des résultats immédiats.

Soit ça marche tant mieux et on peut mettre de côté un peu de budget pour créer une vraie présence en ligne. Soit ça capote et l’impact total aura été très réduit.

Photo : Barbara Nixon

6 réflexions au sujet de « Faire du ecommerce avec un tout petit budget »

  1. Comme tu le soulignes les places de marché peuvent être un bon point de départ pour un petit budget, mais il ne faut pas espérer devenir riche en les utilisant. (Il existe toujours des exceptions).

    Personnellement, pour les personnes qui veulent se lancer avec un budget réduit et un produit phare, je rejoindrai l’idée de ton dernier paragraphe, tester le marché :
    Faire un site vitrine avec 2 pages, une de présentation du produit avec un call 2 action acheter et une page expliquant que le produit n’est actuellement pas en stock.
    Un peu d’adwords sur la page explicative et je regarde le nombre d’accès à la page 2.

    On peut de la extrapoler son taux de conversion et voir rapidement si le projet est rentable ou pas (du moins dans les grandes lignes). Si ça prend pas, les pertes sont minimes ….

    Bon article 🙂

  2. Jeremy,
    Je suis tout à fait d’accord sur la démarche proposée (minisite + visibilité achetée + analyse). Néanmoins, ce n’est pas du tout imaginable avec le budget proposé. D’autant plus que les compétences techniques sont ne sont souvent pas à la hauteur.
    Alors dans un autre cadre oui. Mais pour 200 euros tout compris, ce n’est pas jouable.

  3. Hello Christophe,

    Article qui interpelle. Et bien que je sois d’accord sur le fond (que j’aurais aimé plus développé, je crois que tu sais mon amour des longs articles 😉 ), tu oublies le cas de ceux qui sont des touche à tout et installent un petit WordPress avec le plugin woocommerce et tout ce qui va avec. En achetant quelques bons plugins, pour 200€, et en lisant pas mal d’articles sur « comment faire », on peut y arriver, avec du boulot, et de la motivation!

    A plus!

  4. Sophie,
    Ma vision est certainement biaisée : les touche à tout ne viennent pas voir les agences, ils font tout seul (avec j’imagine des résultats aléatoires et un temps perdu incroyable mais ça c’est une autre histoire). Ta solution est exactement ce que j’ai proposé hier à quelqu’un que je connais bien et qui voulait tenter le e-commerce. Il a été beaucoup plus réceptif au fait de tout faire par lui-même que d’aller s’ouvrir un compte sur une plateforme mais je sais aussi qu’il va certainement y passer de longues soirées…

  5. Hello Christophe,

    Comme dans tout projet il y a différents budgets. Souvent, un petit budget qui veut de grandes choses est un prospects pas « prêt ».
    Ou alors c’est toi qui n’est pas prêt à « éduquer » ce prospect. C’est ma vision.

    Etre entrepreneur m’a aussi appris à être un bon client.
    J’ai déjà monté un shopify parce que je n’avais pas les moyens. Si j’avais demandé à un freelance et qu’il avait accepté mon budget ridicule. Il aurait bossé sous la pression de « comment je vais me nourrir avec ce projet » et donc moins mal. Et j’aurais finalement été déçu. Nous n’aurions pas été prêts à bosser ensemble, tout simplement.

    Merci pour ton article Christophe 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *