Quelques conseils pour rendre son site web plus utile

Que ce soit à l’occasion du lancement d’un nouveau site web, d’une refonte ou d’une réorientation d’activités, voici une petite liste de conseils pour (re)partir sur de bonnes bases :

À propos de l’architecture du site web

  • Un site web bien pensé dès le départ vaut mieux qu’une architecture catastrophique (je pense notamment à certains plugins Joomla ecommerce).
  • Un site web bien pensé est long à mettre en place. Mais le temps gagné par la suite vaut largement l’investissement initial.

À propos de la vie du site web

  • Lancer un site web implique des coûts cachés (le faire vivre et le promouvoir notamment). Ces coûts cachés (en temps mais aussi en budget comm/webmarketing/maintenance) peuvent dépasser grandement le prix initial.
  • Un site web dure 3 ans. Les fonctionnalités évoluent de même que les attentes des intenautes et des modes.
  • Même si un site web dure 3 ans, comment l’imaginez-vous dans 5 ans ? Fixer un cadre suffisant large et évolutif permet de travailler mieux et d’avoir des refontes moins douloureuses.
  • Planifier la publication et savoir vers ou on va est rassurant et permet d’avancer avec un cadre et des objectifs.
  • Des sauvegardes chaque semaine vous ferez.
  • Évitez absolument d’être en concurrence avec les très gros (Google avec la météo ou la recherche d’hôtel par exemple).
  • Le moins d’outils utilisés = le moins de problèmes rencontrés. Que ferez-vous quand la mise à jour du plugin XYZ du plugin ABC ne sera plus disponible pour la version de votre outil CMS ?

À propos du contenu et de l’expérience utilisateur

  • Faire des pages courtes est souvent moins intéressant que faire des pages longues.
  • Privilégier la clarté et la simplicité.
  • Penser conversion et fidélisation.
  • Le contenu qui se créé tout seul (UGC) est génial. Comment le mettre en place ? Forum, avis, commentaires…
  • Le site est-il accessible aux mobinautes et « tablettenautes » ?
  • De belles urls courtes et ré-écrites valent mieux que des adresses longues et bourrées de paramètres. C’est plus simple à transmettre par email/réseau social.
  • Mieux vaut avoir 50 pages de contenu de belle qualité que 500 pages de qualité très moyennes générées automatiquement par un script.
  • En quoi votre site web est-il différent des 50 autres qui proposent (presque) la même chose ? Sans plus-value ni positionnement spécifique, il y a de fortes chances pour que le site n’atteigne pas le succès escompté.
  • Lancer un site en construction est une mauvaise idée. On a qu’une seule chance de faire bonne impression. Mettre en place une page d’attente pour collecter des emails est une bonne alternative.
  • Visuellement, le mieux est l’ennemi du bien. Un site sobre et conforme à l’idée que s’en fait l’internaute permet de partir sur une base correcte. Vouloir un slider avec effet 3D n’a souvent aucun intérêt sauf à plaire à son auteur/propriétaire.

À propos du référencement

  • Faire des liens vers l’extérieur est bénéfique pour les internautes qui veulent en savoir plus. Tant pis pour la rétention de PR.
  • Prendre le temps de paramétrer et d’étudier sérieusement les données issues des outils de tracking.
  • Éviter les liens faciles et de mauvaise qualité. Privilégier les liens difficile à obtenir par vos concurrents.
  • Avoir 200 liens par page (par exemple via un mega menu ou un  pied de page surdimensionné) n’est pas idéal. Une construction en silo apportera de très bons résultats en référencement si imaginé et implémenté correctement.
  • Sauvegarder les données liées au référencement (webanalytics, positions dans les serps, audits des concurrents…). Avec les restrictions des outils de webanalytics de ces derniers mois, on ne sait si ce que l’on considère comme acquis ne va pas s’évaporer dans les semaines qui viennent.
  • La première année, les résultats de Google font le yoyo et peuvent paraître inconsistants. C’est normal.
  • Diversifier ses sources de trafic (80% de trafic en provenance de Google = dépendance à Google).
  • Utiliser tous les outils techniques possibles (cache, cdn, redirections, balises canonical…)
  • Penser local si le site web s’adresse à une cible locale.
  • Remplir sa fiche Google Place et mettre en place les liens avec les balises Google / Facebook pour favoriser les clics dans les SERPs et les partages.
  • Un nom de domaine disponible trop parfait cache peut-être un piège (marque déposée, historique louche, domaine blacklisté…)
  • Les EMD et les noms de domaine à mots clés ne sont plus à la mode. Un nom de marque est plus apprécié par les utilisateurs et les moteurs sur le long terme.
  • Ne pas faire d’économies de bouts de chandelle sur l’hébergement : si le serveur est lent ou de inaccessible, les moteurs n’aimeront pas votre site web.

À propos des réseaux sociaux

  • Faire de faux profils sur les réseaux sociaux ou acheter de faux votes d’internautes ne sert à rien la plupart du temps.
  • Les liens depuis les plateformes sociales permettent de faire indexer rapidement un nouveau site web.
  • Les réseaux sociaux consomment beaucoup de temps. C’est pour cela qu’il faut particulièrement mesurer le ROI sur ces plateformes.
  • Être présent sur tous les réseaux est bien souvent inutile. Il faut être là ou le public cible se trouve.

Il y a bien sur plein de choses à rajouter, les commentaires sont là pour cela.

Cet article est publié dans : Web et Internet.

2 commentaires pour Quelques conseils pour rendre son site web plus utile

  1. Webmaster Top Web dit

    très bon article qui résume bien les bonnes pratiques à appliquer pour réussir son site.
    Le mot d’ordre c’est Méthodologie et organisation.
    Je partage aussi votre vision sur l’inutilité des réseaux sociaux si on ne concerne pas le temps nécessaire pour créer de la visibilité et ramener du trafic.

  2. Ping : Bien estimer le budget nécessaire pour réussir son site web | Christophe BENOIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>