Transparence envers le client et thèmes achetés

Lors des missions d’audit SEO ou lorsque l’agence récupère la refonte d’un site, nous rencontrons régulièrement des thèmes achetés et personnalisés. Travailler avec des thèmes achetés, des bibliothèques de code, des packs d’icônes ou autres ne me choque pas.

Au contraire, je pense qu’il ne sert à rien de réinventer la roue : lorsqu’un travail correspond à 90% au besoin exprimé, autant l’acquérir. C’est un gain de temps pour tous, une facture plus faible pour le client et ça permet d’utiliser le budget global de façon plus intelligente. Bref tout le monde est gagnant.

mensonge, dissimulation en tableau

Là ou je suis remonté c’est lorsque la prestation vendue au client ne précise pas l’origine du travail réalisé. Lorsque le prestataire laisse croire que le nouveau site est une création originale (et qui le facture comme tel) alors qu’il s’agit d’un simple thème WordPress acheté, ça me fait mal pour le client.

Ces derniers temps, je me bagarre avec 2 agences pour faire évoluer un site web qui n’est pas optimisé pour le référencement. Ces dernières râlent et traînent des pieds, non pas parce qu’elles ne veulent pas implémenter les modifications suggérées mais parce qu’elles en sont incapables : elles ne comprennent pas la logique du code qu’elles ont acheté…

Au delà de la malhonnêteté intellectuelle et des conséquences juridiques éventuelles liées à la tromperie sur le service vendu (c’est un délit !), le prestataire indélicat va finir par se faire découvrir.

  • Soit parce qu’un autre site utilise le même thème et que quelqu’un le fait remarquer au client (j’ai une fois entendu un propriétaire de site web menacer d’attaquer l’autre site en justice sans savoir que son site n’était pas une création unique mais simplement une adaptation graphique).
  • Soit parce qu’un tiers va devoir intervenir sur le site (un prestataire SEO par exemple)
  • Soit parce que le client final voudra récupérer l’accès total au site (et voir les paramètres que seul l’administrateur peut voir avec, dans le cas d’un WordPress, Joomla, Prestashop ou Magento, la provenance du thème, les options de personnalisation et le lien vers le site du vendeur).

De façon plus globale, vendre un travail déjà réalisé impacte négativement toute la profession. Les clients échaudés par ces pratiques seront plus vigilants mais aussi plus suspicieux. Et pour bien travailler, il faut un climat de confiance et de respect mutuel : pas forcément évident de partir sur une bonne base et d’avoir les coudées franches pour travailler vite et bien face à un client (à juste titre) méfiant.

Enfin et c’est le plus important à mon sens, réutiliser brut de décoffrage des outils tiers achetés va diminuer la valeur perçue des prestations vendues par le client (à juste titre encore une fois) : l’agence web ne serait donc qu’un assembleur de blocs pré-conçus ? Si c’est le cas, pourquoi payer aussi cher ?

Tableau « L’allégorie de la Simulation » par Lorenzo Lippi. Photo de Jean-Pierre Dalbéra

9 réflexions au sujet de « Transparence envers le client et thèmes achetés »

  1. Tu as tout à fait raison Benoit, je trouve ça dingue de cacher la véritable provenance de son travail.

    Il n’y a aucun mal à travailler à partir d’un thème premium (surtout qu’il peut y avoir pas mal de personnalisation pour arriver à ce que veut le client) mais vendre un travail qui n’est pas le sien est détestable. C’est vraiment prendre le client pour une vache à lait…

    Comme tu le soulignes, quand le client s’en apercevra (car il le saura tôt ou tard), ce genre d’affaire peut vite tourner au vinaigre…

  2. Bonjour,

    Bravo pour ce bel article ! C’est très juste et c’est un véritable fléau pour toute la profession.
    Le point majeur est la malhonnêteté de certains, c’est dommage.

  3. tout a fait d’accord egalement .

    Très bon article. Les themes premium sont a limiter aux petits vudgets et surtout pas a des clients qui auront besoin par la suite de SEO car ces rhemes sont loins d’etre optimisés pour un bon ref naturel.

    De par sa simplicite, on retrouve sur wordpress trop de gens qui veulent utiliser du tout fait, gratuit a grand renfort de plugins au detriment des performances et de la qualité

  4. Et encore (je réagis aussi au commentaire d’Alex ci-dessus), il peut également arriver que ce soit non seulement un thème WordPress, mais aussi un site tout entier qui soit copié-collé et vendu comme « unique » au client !!!! Pour en revenir aux thèmes WP, je pense qu’on peut également mettre derrière tous les widgets et plugins qui sont parfois facturés au client, comme « optimisation pour le référencement naturel » avec derrière, hop ! un plugin Yoast vite installé…

  5. salut
    Je comprends tout fait à les remarques et j’acquiesce.
    Est ce réellement le fait de ne pas connaitre l’origine ou le fait de ne pas savoir travailler sur le code apres achat qui vous embete?
    EX: Vous avez acheté une voiture chez un vendeur/garagiste.
    Est ce que vous allez l’attaquer car il ne sait pas changer une piece qui a été fabriquée en Turquie ou en Chine et que seulement Peugeot ou Renault vends ou change.
    Alex de chez WPM, je te suis depuis peu… tu vends du template non? Donc tu sais bien que tes themes seront réutilisés… et je t’encourage a continuer…mais je ne vois pas le mal à etre un « assembleur » de module , plugins et de themes.
    Savoir utiliser Joomla WP ou Drupal c’est comme savoir utiliser Corel, Photoshop, illustrator etc .. ca requiert des compétences.
    Pour ma part , par expérience, le client lui ce qui l’interesse c’est ; un site qui tourne, de la visibilité (ref naturel ou payant) , des mises a jour et que ca réponde à sa demande.
    Lorsque que j’essaye detre transparent d’expliquer comment ca se passe … c’est du Chinois pour eux ….. et je sens que je perds mon temps …..
    Mais je comprends votre reflexion
    A++

  6. @Cheikh : la critique n’est pas à l’encontre des « assembleurs ». Ce qui me dérange, c’est ceux qui font de l’assemblage mais qui le vende comme un travail unique, sur mesure.

  7. @Robuto : oui, j’ai constaté à plusieurs reprises la même chose sur Prestashop et Magento : thème pré-conçu + quelques modules ajoutés. Pas de travail de développement, juste de l’assemblage. Ce type de prestation à tout à fait sa place tant que le client a bien compris qu’il n’achetait pas du sur mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *