Site web pour une PME : quel budget prévoir ?

La création d’un site web est l’arbre qui cache la forêt du succès sur Internet… Derrière cette métaphore sylvestre se trouve un des pièges dans lequel tombe beaucoup de TPE / PME.

À trop se focaliser sur le site web en lui-même, les entreprises passent à côté des facteurs clé de la réussite en ligne.

Pourquoi un site web ?

Déjà rabâché sur ce blog (ici, ici et ici notamment), l’objectif d’un site web est fondamental. Sans objectif, pas de stratégie, pas de mesure du résultat et pas de retombées probantes.

Pourquoi le site web n’est qu’un élément d’un projet web ?

Voir un projet de site web uniquement comme une prestation technique ponctuelle est une erreur. Car une fois que le site web est livré, que se passe-t-il ?

  • Du contenu frais et pertinent est-il prévu ?
  • Qui s’occupe de la maintenance et du suivi des publications ?
  • Qui décide quoi, pourquoi et quand publier ?
  • Qui suit les KPIs du site web ?
  • Qui diffuse les messages de l’entreprise sur les autres plateformes web (réseaux sociaux, newsletter, blogs, forums, portails métier…) ?
  • Qui gère les partenariats avec les autres sites web et selon quels critères ?
  • Qui décide de changer d’orientation ou de se focaliser sur certaines actions ? Et surtout à partir de quelles données fiables ?

Pour ces raisons, le site web tel qu’il est souvent abordé par le futur heureux propriétaire d’un nom de domaine est problématique. Le vrai travail autour d’un site web commence lorsque ce dernier est livré.

Avant la mise en ligne, le site web est la rencontre entre les envies du client et les conseils du prestataire avec souvent un grand oublié : l’internaute. Or, si le projet web est bien pensé, l’internaute aura été au centre des discussions préalables à la construction du site. Et même ainsi, confronté à la réalité du terrain, il se peut que ce qui avait été imaginé ne fonctionne pas et que le site web doive être retravaillé afin que les internautes puissent réaliser de façon efficace l’objectif attendu.

Cela est possible si et seulement si tout le budget alloué au site web n’a pas été utilisé dans la phase initiale…

Quel est le bon budget pour un site web ?

Sans entrer dans les chiffres, il convient cependant de donner des ordres de grandeur.

  • 100% du budget alloué à la conception du site web = échec probable car aucune latitude d’action.
  • 50% du budget alloué à la conception, le reste dédié à la promotion = Un site sans internaute ne sert à rien. En affectant un budget promotion, le propriétaire du site se donne les moyens de générer du trafic vers ses pages web. Bon point !
  • 20% du budget alloué à la conception, le reste dédié aux évolutions et à la promotion = Une formule laissant beaucoup de latitude pour faire évoluer le site (contenu, mises à jour techniques, optimisation des conversions) et pour générer des visites. Très bon point !

Au regard de la dernière proposition, se pose logiquement la question des coûts de conception. Si la PME dispose d’un budget de 4000 euros, il faudrait affecter seulement 800 euros dans la conception initiale… ce qui fait peu pour avoir un travail unique, de qualité et réalisé par des pros.

La grande interrogation est donc de savoir si l’on accepte de faire plus simple maintenant pour se donner plus de marge dans les mois qui viennent afin d’améliorer ses facteurs de réussite à plus long terme ?

Avis, réflexions et arguments contradictoires bienvenus. Qu’en pensez-vous ?

Cet article est publié dans : Web et Internet.

8 commentaires pour Site web pour une PME : quel budget prévoir ?

  1. Ping : Bien estimer le budget nécessaire pour r...

  2. Ping : Le Kré-veille du 5 décembre |

  3. Sepal dit

    20% cela me paraît tout de même un peu faible, j’aurais pour ma part préféré l’option à 50%. Pour les TPE, le budget ne dépasse parfois pas les 1 000€, et développer un site avec 200€ de budget je ne suis pas sur que cela passe. Je parle en tant que PME qui se lance, il y a déjà beaucoup de choses à régler avant de se lancer sur un tel projet aussi onéreux.

    A moins d’attendre pour amasser quelques fonds, il y a peu de chance pour lancer un site à la création d’une PME je pense (mais ça, c’est hors-sujet ;-)).

  4. J’aime beaucoup cette approche. Elle est le signe que le web devient mature, et que l’on passe d’une ère du site plaquette one-shot à une ère beaucoup plus dynamique et réactive.

    Sur le coût d’un site, sans cette phase d’accompagnement, j’avais écrit il y a quelques années : Combien coûte la creation d’un site web ?

    Il va falloir que je songe à compléter cet article ;-)

  5. Le chiffre de 20% est arbitraire et à adapter au cas par cas. Mais avec un petit budget, la question du site web complet se pose forcément. Un simple site carte de visite ? Un site avec collecte email ? Plutôt une newsletter ?

  6. Ping : Site web pour une PME : quel budget prév...

  7. Brice dit

    Beaucoup de chefs d’entreprise old-school ne voient pas les choses ainsi, les gens préfèrent payer en une fois, la plupart d’entre-eux renonceraient même à acquérir un site s’il savaient à l’avance ce que cela leur coûterait de l’entretenir…

  8. impressionnant@impressionnant dit

    J’aime beaucoup cette approche. Elle est le signe que le web devient mature, et que l’on passe d’une ère du site plaquette one-shot à une ère beaucoup plus dynamique et réactive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>