SEO éthique ou pas ? ou comment j’ai refusé un contrat à 40000 euros

ethique seo

Extrait d'un devis d'un prestataire SEO

Les référenceurs ont pour mission de placer les pages des sites web dont ils ont la gestion au sommet des moteurs de recherche, de générer du trafic qualifié et d’aider à maximiser les taux de conversion.

Cela se fait dans un écosystème mouvant :

  • le cadre législatif,
  • les règles imposées des outils de recherche,
  • l’évolution des pratiques des référenceurs,
  • la concurrence.

L’éthique, souvent mise en avant par les agences de référencement, est une pierre angulaire sur laquelle se repose le client. Non technicien et/ou non compétent en SEO la plupart du temps, le client fait confiance au référenceur pour optimiser son référencement. Et comme les métiers du référencement semblent obscurs, jargonneux, changeant, hébergeant des prestataires vendant n’importe quoi et ayant des résultats plus ou moins aléatoires, l’éthique rassure.

Certains l’écrivent en gros sur leur page d’accueil, d’autres proposent une charte de qualité, certains ne disent rien car « c’est évident ». Bref, dans ce métier, l’éthique est importante.

Éthique et SEO black hat, incompatible ?

Certains référenceurs, se définissant comme black hat, vont pratiquer un référencement à base d’automatisation de haut niveau, avec des techniques pouvant être agressives et parfois à l’encontre des 4 points évoqués au début de cet article. La notion d’éthique peut, pour autant, être présente. Certains n’hésiteront pas à utiliser des splogs (spam blog) pour gagner un peu de linkjuice mais s’interdiront de poster des messages automatiques sur des forums ou des commentaires. Chacun place son curseur ou il le souhaite sur sa règle de l’éthique.

C’est au client de trancher, mais est-il suffisamment informé ?

L’important est de bien définir au préalable avec le client, et avec son accord, des méthodes qui seront utilisés et des éventuels risques encourus. Le référenceur a ici un vrai devoir d’information envers le client et ce dernier doit pouvoir prendre une décision en pleine connaissance de cause.

Doit-on privilégier l’utilisation de techniques amenant une forte visibilité avec des méthodes proscrites par les moteurs au risque de pénaliser durablement le site web ? Est-il préférable d’optimiser de façon la plus propre possible en respectant à la lettre les contraintes des moteurs et les règles de bonnes pratiques alors que certains concurrents n’hésitent pas à franchir la ligne jaune ?

Ce n’est pas au référenceur de trancher mais d’expliquer son positionnement et de laisser le client prendre la décision finale.

Budget SEO : 40000 euros

Printemps 2010 : RDV avec un prospect. C’était quelqu’un ayant les pieds sur terre, sérieux, connaissant bien son secteur d’activité et sachant ce qu’il voulait : un usage important de techniques SEO black hat pour un budget de 40000 euros. Son site web à référencer était en plein dans une des thématiques PPP (Pills, Porn, Poker, secteurs avec une concurrence féroce et des techniques SEO agressives)

Je l’ai renvoyé vers un autre prestataire car le référencement désiré ne rentrait pas dans la charte de bonne pratique fixée en interne. Ça fait mal de dire non dans ces cas là mais on reste cohérent par rapport à ce que l’on sait faire et ce que l’on vend…

Et vous, comment faites-vous ?

Cet article est publié dans : Visibilité, SEO, SEM....

19 commentaires pour SEO éthique ou pas ? ou comment j’ai refusé un contrat à 40000 euros

  1. Recruteo dit

    Je pense que tu as bien fait pour plusieurs raisons :

    1. L’éthique est une question à se poser quelque soit son activité professionnelle. On ne peut pas vendre n’importe quoi, n’importe comment, sous prétexte que d’autres le feront.

    2. Le Black Hat SEO est une activité à plein temps. Il faut énormément investir pour apprivoiser les tools et les alimenter. AMHA, tu t’y serais pété les dents, avec en plus l’impatience d’un client qui claque 40K pour du résultat.

  2. shelko dit

    C’est vrai que les questions d’éthiques et de légalité se posent de plus en plus, j’ai encore vu il y a peu sur un site de mise en relation, une annonce pour le réf d’un site de warez.

  3. @Recruteo : Oh que oui. Et je pense que j’ai encore toutes mes dents parce que je joue franc jeu…

  4. Anon dit

    Moi je prends le chèque et je fais sous traiter par un autre référenceur pour un budget de 30 000 euros…

  5. Courageux, quand on voit le chèque proposé.
    Le référencement et la RSE. Un super sujet à traiter.
    Cordialement

  6. @Loic Helias : RSE pour Responsabilité Sociale des Entreprises ? En effet, cette question d’éthique est un truc qui titille les référenceurs. Par contre, je ne me sens pas encore prêt pour écrire un article plus poussé la dessus pour l’instant. Ceci dit, je lirai avec plaisir celui qui exposera ses idées sur ce sujet.

  7. Pop-up dit

    C’est clair qu’il appartient à tous de placer le curseur de l’éthique à sa guise.
    Et je crois bien que la rédaction pour les moteurs (sans parler de cloaking) est une technique qui n’est pas forcément rentable quand on voit la puissance de certains messages auprès de la cible.
    Je préfère travailler moins mais améliorer sensiblement mes conversions et mes leviers autres que les moteurs (sites référents avec un bel article en guest-blogging, etc.).

  8. ths dit

    Ethique n’est pas forcement le meilleur terme, car tu lui as qd même donné un plan pour que quelqu’un s’occupe de son ref black hat… C’est ptet plutôt un positionnement marketing :-)

  9. Il est venu chez moi et je rank ses site en #1 sur tous ses KW !

    …. Meuu non, j’rigole. A ces ordre de grandeurs, avec ce genre de milieu, pour ma part, je serai super méfiant. Il peu y avoir de VRAI risques …
    T’a bien fait de passer ton chemin.
    Matt

  10. oui Christophe, je voulais bien parler de Responsabilité Sociale des Entreprises… et plus particulièrement dans les métiers du web.
    Ce sujet sujet pourrait faire l’objet d’un article commun avec plusieurs intervenants du web.
    L’idée pourrait être la mise en place d’un questionnaire unique avec pour chaque personne sa propre réponse.
    Tu en penses quoi?

  11. @Loic Helias : Je serai prêt à participer.

  12. Quand on voit la somme d’argent qui t’était proposée, je ne sais pas comment j’aurai réagi…Cependant je pense sincèrement que tu as pris la bonne décision, le SEO black hat n’est pas raisonnable et contraire à cette éthique dont tu parle. De plus il peut rapporter de l’argent, mais aussi des ennuis…Mieux vaut lasser cela à d’autres et se concentrer sur du SEO conforme!

  13. @Vincent Delmas : Je n’ai pas dit que le SEO black hat était non éthique. J’ai simplement dit que je ne l’envisageait pas car non conforme à MON éthique envers MES clients.

  14. @ths : Ce n’est pas parce que je n’envisage pas ce genre de prestations que je ne peux pas aiguiller le client vers d’autres prestataires. C’est ok avec mes principes et notamment le « servir au mieux le client en fonction de ses attentes ». Je ne suis pas ok avec le fait de réaliser et de vendre des prestations black hat mais je considère que si c’est ce que souhaite le client, je me dois de le renseigner au mieux et le diriger vers l’interlocuteur adéquat.

  15. Ping : SEO éthique ou pas ? ou comment j’ai refusé un contrat à 40000 euros | Référencement Web | Scoop.it

  16. Personnellement j’aurais cherché à trouver un black hat sérieux et j’aurais sous-traité chez lui.
    Après il faut vraiment avoir un contrat clair et préciser dedans que l’on est pas responsable des conséquences négatives que peuvent avoir ce type de référencement…
    Déjà que le SEO est une pratique qui demande beaucoup de méticulosité et de « doigté », c’est encore plus vrai si on fait appel à un « blackHat »!

  17. J’aime bien l’action qu’aurait fait Anon. Marge de 10000€ sans rien faire. Pas mal ^^

  18. Il y avait une sacré marge à se faire…Je crois que tu touches le fond du problème, autrement dit est-ce que le client est réellement informé? Comprend-il les conséquences? Tu as fais ton chois et tu assumes. Pour ma part je ne l’aurai pas fais non plus, je préfère générer du traffic et tout ce qui va avec à ma manière!

  19. Ping : Référencement et éthique : refuser un contrat de 40 000 euros? | Victor Lerat | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>