Questions à poser à son client dans le cadre d’une prestation de netlinking

Voici une petite liste de questions à poser à ses clients avant de commencer une prestation de netlinking afin de mieux connaître le besoin, le marché, l’étendue des connaissance de son interlocuteur.

Que connaissez-vous du net-linking ? Que sait votre direction de ce type de prestation ?

Pour que tout se passe au mieux, il est déjà important de savoir si le netlinking est quelque chose qui parle ou qui est du grand charabia à l’entreprise cliente. En sachant quel est exactement le niveau de connaissance de nos interlocuteurs, on peut adapter son discours et donner une information ajustée. Cela permet en outre d’expliquer au mieux ce que l’on propose et de faire monter en compétence la ou les personnes en face. Si ces dernières doivent elles aussi rendrent des comptes, elles seront alors mieux armées pour expliquer les prestations réalisées si l’information délivrée correspond à leurs niveaux de connaissance.

Avez-vous déjà travaillé avec une agence SEO par le passé ? Avez-vous créé vous-même des liens ?

Avec ce type de question, le but est de connaître si une stratégie a déjà été mise en place et quelles étaient les tactiques utilisées. Dans un monde idéal, le travail précédent aura été synthétisé sous la forme de rapports et documents de travail (tableur récapitulatif sur l’acquisition des liens, leurs dates et mots de passe) nous permettant de rapidement obtenir tout un paquet d’informations utiles.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre entreprise, sa philosophie, sa cible, sa zone de chalandise ?

Les opportunités de liens sont partout. Que ce soit à travers la recherche et la création de liens thématiques, géographiques, de partenariats ou encore d’axes à privilégier par rapport à la philosophie de la société, connaître ces informations permet de travailler vite, bien et d’être plus rapidement efficace.

Quels sont vos points forts ? Vos produits stars ?

Comme chaque entreprise, le client se différencie certainement de la concurrence par certains aspects ? Les produits, les services, les prix etc… Connaître les moyens d’accrocher les prospects fonctionnant le mieux, savoir quels sont les points forts est déjà un sacré plus. Si le point fort est le prix, on pourra par exemple fouiller du côté des sites de comparaison et de bons plans. Si le produit a des qualités écolo, on pourra regarder du côté des blogs écologiques pour poster des articles invités…

Pouvez-vous nommer vos 5 plus gros concurrents ? Et expliquez pourquoi il s’agit de vos compétiteurs ?

Indice supplémentaire sur le niveau de connaissance du marché en ligne (qui est peut-être très différent du marché hors ligne), connaître la concurrence permet aussi de mieux identifier les acteurs clés, la difficulté du référencement à venir ou encore le positionnement des autres sites web.

Quelles sont vos présences sur les réseaux sociaux ?

Les profils sur les réseaux sociaux, les connexions avec les autres professionnels ou encore les publications sur ces sites sont intéressants pour travailler les aspects sociaux de la génération de liens. Contacter les personnes influentes, se connecter avec sa clientèle et entretenir les liens avec ses partenaires fait partie de l’animation nécessaire en SMO.

Sponsorisez-vous des évènements ?

Facile de gagner quelques liens avec les partenariats sportifs, culturels et liés au bénévolat. Et plutôt que d’être un lien parmi les autres au sein d’une page partenaires, il y a certainemenet mieux à faire pour renforcer ses liens et apporter une plus value à l’évènement.

Quelles données privées avez-vous ?

Et quelles données privées êtes vous prêt à partager ? Pas de partage de données personnelles ici mais plutôt proposer une mise en relief des données collectées par l’entreprise sur le marché, sur la clientèle ou sur un aspect du métier. Linkbait, nous voila. La difficulté est de présenter des données « rares », de les offrir contre une visibilité et des liens et de faire accepter au client que les partager peut être une bonne chose finalement.

Avez-vous des stagiaires ?

Main d’oeuvre bon marché et parfois douée de réelles qualités, faire travailler les stagiaires sur un sujet ponctuel dans la production de contenu peut être valorisant pour eux et intéressant pour l’entreprise.

Quels sont vos plans marketing pour l’année à venir ?

Tant qu’a faire, il vaut mieux connaître le plan de route de l’entreprise cliente. Cela permet de profiter d’effets d’échelle et d’orienter le travail de netlinking de façon plus efficace.
Cette liste n’est pas figée et suivant les cas de figure, on pourra ajouter ou supprimer des questions. Quelles autres questions utilisez-vous de votre côté ?

Cette article est une traduction adaptée de l’article de Wiep sur le netlinking.

5 réflexions au sujet de « Questions à poser à son client dans le cadre d’une prestation de netlinking »

  1. Bon article mais je crains que la question 2 ne prête à confusion.
    En effet demander « Avez-vous déjà travaillé avec une agence SEO par le passé ? Avez-vous créé vous-même des liens ? » peut être perçu comme agressif par un client susceptible et dieu sait qu’il en existe …

  2. Je ne suis pas d’accord sur le fait que la deuxième question puisse paraître comme agressive par le client. Il ne s’agit pas là de sortir ses dents, mais juste de s’informer sur l’existence éventuelle d’un travail préalable. On ne peut pas améliorer sans savoir ce que le client a pu déjà faire ou non…

  3. perso, j’aime bien l’avant dernière… peut-être car je suis actuellement stagiaire?
    le SEO fait souvent appel à des stagiaires… pourquoi? pour avoir du contenu varié? ou pour avoir du contenu gratuit?

  4. Quel est votre budget ? Lol ça peut paraître un peu bête mais quand on voit le travail que le netlinking représente… Mieux vaut préparer un peu le client avant de lui sortir le devis !
    Pour répondre à webmaster toulouse, les stagiaires c’est l’idéal pour les entreprises qui veulent du lien… Mais il faut tenir compte du fait que faire du lien ou des annuaires toute la journée ne leur apprend malheureusement strictement rien… J’en ai fait les frais à mes débuts.

  5. oui la question sur les stagiaires est très drôle je trouve…..mais c’est vrai que ca peut etre sympa pour eux si on leur fait faire quelque chose de varié……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *