Persévérance, planification et KPIs de projets web

J’ai l’habitude de dire à mes clients que le vrai travail commence une fois que le site web est mis en ligne. Avant la mise en ligne, on imagine les besoins des internautes, on créé du contenu, on se projette… et ce n’est qu’une fois confronté à la réalité que l’on sait si tout ce qui avait été imaginé sur le papier fonctionne « pour de vrai ». Et rares sont les cas ou il n’y a pas à retoucher quelque chose : une ergonomie perfectible, le besoin d’un internaute non comblé, un contenu qui ne « rentre pas bien » dans le cadre proposé etc.

Mais ce qui est le plus dur c’est d’arriver à se fixer des objectifs à long terme et à mettre en route la machine pour y arriver.

Un site web sans objectif ne sert à rien

Déjà évoqué à plusieurs reprises sur ce blog, il me paraît fondamental de définir un ou plusieurs objectifs au lancement d’un site. Ces objectifs doivent être :

  • Réalisables et concrets (afin de pouvoir travailler avec un but atteignable)
  • Compris par tous les collaborateurs
  • Mesurables ET mesurés (voir plus bas les KPIs business vraiment utiles)
  • Évolutifs dans le temps (si on fait fausse route, il faut pouvoir changer de cap)
  • Datés (pour avoir des jalons et des attendus à certaines dates clés)

Ce sont ces objectifs qui permettent de découper le travail à accomplir en plus petites phases, elles même étant découpées en tâches simples et affectées aux différents intervenants. Étalées au fil des mois, ces tâches arrivent à leur terme, permettent de valider les phases successives et in-fine permettent d’atteindre les objectifs voulus.

Erreurs typiques rencontrées

  • Des objectifs trop vagues
  • Des objectifs qui dépendent de facteurs extérieurs sur lesquels nous n’avons pas prise
  • Des objectifs bien définis mais sans plan d’action concret
  • Des objectifs sans personne pour les réaliser
  • Des objectifs mal compris, non motivants et donc délaissés
  • Des objectifs non mesurés
  • Des objectifs non suivis
  • Des objectifs non intégrés au reste du plan d’entreprise

Des outils et des méthodes pour réussir

Le besoin d’organisation, de suivi et de planification de projets web est très commun. Il n’y a qu’à voir le nombre d’outils dont la promesse est de simplifier la gestion des projets web (voir fiche Wikipedia). Ces outils, formidables pour certains, sont aussi une façon de procrastiner et de se cacher derrières des méthodes et des logiciels pour éviter d’avoir à se plonger dans le travail.

En se focalisant sur la façon de fonctionner des outils et à vouloir les personnaliser au mieux, on oublie facilement l’objectif initial : travailler mieux et amener à terme un projet web.

Une prise de conscience difficile mais profitable pour ceux qui se jettent à l’eau

Même si en entreprise, Internet devient de plus en plus indispensable, il n’en reste pas moins que la plupart des PME ne considèrent pas la conception d’un site web comme un « vrai » projet d’entreprise. La réalisation d’un site web s’apparente trop souvent à la conception d’une plaquette numérique et revêt, hélas, autant d’importance que le catalogue papier mis à jour chaque nouvelle saison. Dans ce cadre, arriver à impliquer les dirigeants et les collaborateurs dans un vrai travail de fond relève de la gageure…

D’un autre côté, les entreprises qui ont conscience de la masse de boulot à réaliser ont souvent un réflexe de repli : Sachant à quel point la montagne à gravir est élevée, n’est-il pas plus sûr de délaisser le web et se focaliser sur des canaux que l’on connaît et maîtrise déjà ? Ou alors n’est-il pas plus simple d’acheter de l’Adword ?

Enfin, il y a ceux qui s’y attellent sérieusement, qui arrivent à accorder le temps nécessaire à la bonne réalisation du projet web et qui, même s’il n’atteignent pas toujours leurs objectifs, auront amassé suffisamment d’expérience (en plus des résultats concrets obtenus – réputation en ligne, visibilité de la marque, acquisition prospects / clients…) pour y voir plus clair et prendre de meilleures décisions à l’avenir.

Un projet web bien fait = des retombées pour l’entreprise

La principale difficulté revient donc à convaincre les entreprises que le web peut vraiment apporter une plus-value. Et pour cela, les métriques communément utilisées (nombre de pages vues…) n’ont pas de sens. Les outils actuels permettent de connaître combien coûtent l’acquisition d’un prospect, combien vaut un formulaire de devis établi en ligne, quel est l’impact d’un appel téléphonique sur un vente dans une boutique e-commerce

Au travers de ces écrits sur son blog pro, Avinash Kaushik, gourou des webanalytics et évangéliste emarketing chez Google (oui, oui, c’est bien son titre) ne dit pas autre chose. Au travers des principes de simplicité et de parcimonie il prêche pour la mise en place de KPIs business permettant de vraiment piloter un projet web. C’est tellement évident à la réflexion. Pourquoi n’est-ce pas encore intégré partout et par tous ?

Cet article est publié dans : Conversions web, Web et Internet.

2 commentaires pour Persévérance, planification et KPIs de projets web

  1. Ping : Persévérance, planification et KP...

  2. Solitaire dit

    Cet article montre clairement qu’il faut avoir des objectifs bien déterminés lors de la mise en place d’un site web et qu’une planification préalable est fondamentale. Cependant, il ne faut pas oublier un objectif qui n’a pas forcément avoir avec l’ergonomie ou le contenu. Je dis souvent à des amis que même s’ils construisaient le plus beau site du monde, faute de référencement, il ne se passera strictement rien les 6 premier mois voire plus. Le premier objectif pour moi lors de la création d’un site c’est de savoir via quel mots-clés ou quel vecteur je vais attirer du monde dessus. Comment diable vais je amener du monde sur mon site web. Si on a déjà une réponse à cela, on peut ensuite faire quelques erreurs sur les objectifs suivant quitte à faire des retouches ensuite ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>