Les idées fausses concernant le référencement web

Avec déjà plusieurs années d’existence, le référencement commence enfin à émerger naturellement dans les cahiers des charges des projets web et dans les problématiques de visibilité des moteurs de recherche.

Néanmoins, il reste encore de nombreuses idées fausses qui ont la vie dure et le but de cet article est de faire le tri des conceptions erronées qui nuisent aux sites internet. Car au final, si vous investissez de l’argent dans un projet web, il est important de maitriser certains concepts basiques afin de comprendre quels sont les retours que l’on est en droit d’attendre.

Le référencement (SEO) se fait sur le site web

Oui, une prestation de référencement devrait toujours inclure une optimisation des pages du site internet et notamment un travail sur les mots clés, champs lexicaux, liens et leur application aux éléments importants de la page (titre, meta description, images…). Mais cette étape n’est que la partie émergée de l’iceberg. Une grosse partie d’une prestation de référencement n’est pas visible directement sur le site web en lui même, il s’agit de toutes les techniques permettant de construire des liens pointant vers le site, de rechercher les meilleurs mots clés et les partenariats les plus intéressants et la ré-écriture sémantique des pages…

Une prestation SEO à moins de 500 euros est possible

La qualité a un coût et à moins que le prestataire sous-traite en Inde ou fasse appel à des stagiaires, il y a anguille sous roche. Et même si le prestataire fait appel à des ressources bon marché, comment un travail nécessitant plusieurs années d’expérience pourra t’il être correctement réalisé s’il est fait par de petites mains dont le seul intérêt est le faible coût horaire ? Attention aussi aux fausses bonnes affaires : une inscription automatique dans 20000 annuaires et moteurs de recherche (Défi : Citez moi 5 moteurs de recherche ?) pour 100 euros est la meilleure façon de se récupérer une pénalité par les moteurs de recherche pour tentative de manipulation de classement. Il n’y a pas de recettes miracles et rapides en référencement.

Le référencement s’arrête une fois le site optimisé

Hélas non, c’est une idées fortement répandue pourtant. Il faut voir le référencement comme un cheminement et non pas comme un objectif fini. En effet, les moteurs de recherche font évoluer leurs critères de classement, vos concurrents et les autres sites web apportent des changements à leurs sites web et font du référencement eux aussi, le contenu de votre site se périme (peut-être) ou a besoin d’être ré-actualisé. Ainsi, si le travail d’optimisation d’un site web s’arrête, son positionnement dans les SERPS (les pages de résultats des moteurs de recherche) baisse et le trafic fait de même.

« J’ai un ami qui fait du référencement »

Les années passent, les mauvaises habitudes restent. À la fin des années 90, ce même ami (à remplacer par neveu, collègue, stagiaire au choix) faisait des sites web. Désormais il fait du SEO. Le référencement est un métier qui nécessite beaucoup de veille (1 jour par semaine pour ma part juste pour maintenir et faire évoluer mes compétences) car l’environnement (moteurs, recherche, contenu) évolue très rapidement. Et c’est avec la meilleure intention du monde que « l’ami qui touche un peu en référencement » vous proposera des pages satellites par exemple…

Éthique / les chapeaux blancs

Bien que les moteurs de recherche ne rendent pas public les algorithmes de classement et la pondérations des différents facteurs, il sont intransigeant en ce qui concerne les méthodes de référencement employé et si un site web met de côté les règles éthiques, les sanctions sont immédiates (déclassement, bannissement). Franchir la ligne rouge, c’est le meilleur moyen de ruiner les efforts de référencement.

Le référencement est le meilleur ami de votre site web si vous le faites correctement. Dorénavant, avec ces différentes erreurs en tête, vous avez de nouvelles cartes en main pour améliorer (constamment, car il y a toujours quelque chose à faire) votre site internet.

Cet article est en partie inspirée de cet article « Common SEO Misconception » de Darren Bradley.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *