Faut-il accepter de référencer des sites concurrents ?

En tant que référenceur, j’ai du décliner certaines prestations de référencement pour « concurrence » : le premier site web était déjà client alors que le second souhaitait le devenir.

Exemples locaux typiques : « hôtel à Annecy« , « Genève immobilier »

Jusqu’à aujourd’hui, j’ai choisis de ne pas travailler pour deux sites ayant des thématiques similaires et une cible géographique semblable. Et de le clamer haut et fort pour les raisons suivantes :

  • Est-il possible de bien référencer un site web ET le site web concurrent ?
  • Comment prioriser le travail entre les deux sites ? S’il n’y a qu’un seul backlink à obtenir sur un site tiers, selon quels critères l’affecter ?
  • Comment gérer les cas ou des sites d’abord non concurrents le deviennent au bout de quelques mois / années ?
  • Comment ne pas prendre en compte les critères financiers définis au début du contrat et les aspects humains qui se développent lors d’une prestation ?
  • Comment assurer au client que l’on travaille le mieux possible si on travaille aussi pour son concurrent ?

D’un autre côté, on peut aussi voir des aspects intéressants à travailler sur plusieurs sites web dans la même thématique :

  • Meilleure connaissance métier, des façons de travailler dans le secteur, des habitudes, des attentes clients.
  • Développement de l’expertise SEO dans un secteur précis : Meilleure connaissance des mots clés métier, de la concurrence, de la façon de référencer un site web sur la thématique.
  • Le travail déjà réalisé pour le premier client peut être réutilisé à moindre coût au bénéfice des autres clients.
  • Dans une même thématique, les mots clés visés peuvent varier.
  • Il y a 10 places sur la première page des moteurs de recherche. L’internaute clique sur le premier résultat, mais aussi sur les autres.
  • Dans beaucoup de métiers, il existe des spécialistes ne travaillant qu’avec un seul secteur et cela profite à tout le monde.
  • Enfin, les entreprises se battent pour obtenir des affaires/des clients par pour mesurer leurs rankings.

Et comment gérer les exclusivités ? Certains clients exigent que l’on ne travaille qu’avec eux. Faut-il alors arrêter une prestation déjà en cours avec un client qui n’a pas le budget pour rivaliser avec celui qui souhaite l’exclusivité ?

Alors, travailler pour plusieurs clients concurrents, est-ce finalement un écueil ou un atout en référencement ?

Qu’en pensez-vous ? Comment gérez-vous ces cas de figure ?

3 réflexions au sujet de « Faut-il accepter de référencer des sites concurrents ? »

  1. Bonjour, on a le même problème, au départ on refusait par déontologie.
    Maintenant, on accepte pour les raisons suivantes:
    – les sites internet ont tous des particularités, ancienneté des domaines, backlinks…
    – les concurrents peuvent très bien choisir une autre entreprise de référencement
    – les mots clefs ciblés peuvent être différents.
    Franchement tu es trop gentil.

  2. Bonjour Christophe,

    Pour moi c’est au cas par cas. Référencer le site d’un hôtel à Annecy et celui d’un hôtel à Paris n’entre pas forcément en concurrence.

    La concurrence dépend de tellement d’éléments qu’il est difficile d’avoir une réponse toute faite. Dans le cas d’un réelle concurrence je fait un choix (accepter le client ou non) et je m’y tient. Et surtout j’explique au client pourquoi je ne peut pas travailler avec lui le cas échéant.

    Pierre

  3. Bonjour, je ne connais pas tout à fait le référencement, j’en ai entendu parler, et en tant que client je ne sais pas si cela me poserait problème d’avoir un fournisseur qui travaille sur un autre site avec la même thématique que la mienne… merci pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *