ContentKing, l’outil pour suivre son SEO onsite

Parmi les outils d’audit et d’analyse du référencement naturel, on distingue plusieurs familles d’outils. Les outils spécialisés sur les liens (SEObserver), sur l’architecture (Cocon.se), sur les mots clés et la sémantique (1.fr, Yooda Insight, YourTextGuru…) et enfin les outils plus généralistes orientés performances et suivi. C’est dans cette dernière catégorie que se trouve les RMTech, OnCrawl, Botify, Watussi…

Et c’est ici qu’est arrivé un petit nouveau répondant au nom de ContentKing qui propose non pas de réaliser des audits ponctuels mais de monitorer de façon journalière les performances. Les données remontées sont sensiblement les mêmes à ce que propose la concurrence mais l’approche est différente : au lieu de considérer son SEO comme une action ponctuelle, l’outil propose de visualiser l’évolution dans la durée. Et c’est très intéressant car :

  • On voit tout de suite si les performances SEO vont dans le bon sens
  • C’est encourageant pour le référenceur de voir que son travail porte fonctionne
  • C’est rassurant pour le client (qui n’y comprend parfois pas grand chose) qui voit que les courbes vont dans le bon sens
  • Ça permet de très vite lever des loups dès qu’un souci se présente
  • C’est complètement automatisé et donc indolore
  • C’est un outil payant mais ça ne coûte pas plus cher de lancer un audit ponctuel qu’un audit continu. D’ailleurs, il n’y a pas le choix. Le monitoring est forcément continu.

Comme le SEO est un ensemble de tâches qui révèlent son intérêt surtout dans la durée, force est de constater que cette nouvelle approche est plutôt bien pensée.

Comment fonctionne ContentKing ?

L’outil est payant mais il est possible de tester pendant 15 jours l’outil.

Tout d’abord, il faut paramétrer les sites web à auditer. Pas vraiment de contrainte ici (on peut suivre un concurrent – mais il n’y a pas grand intérêt à priori). Ensuite, l’outil mouline. Ça peut prendre plusieurs heures en fonction de la taille du site. Mes tests sur de tout petits sites et sur des sites de plusieurs dizaines de milliers de pages montrent des temps de primo-analyse prenant au plus quelques heures.

ContentKing : kpi
Vue synthétique de l’évolution des performances SEO onsite : ici, les problèmes baissent, tout va bien !

Même si l’audit n’est pas finalisé, on peut commencer à bosser sur les premiers retours avant la fin du crawl et c’est agréable (à défaut d’être super utile).

Ce point de détail illustre aussi la volonté des créateurs de l’outil : l’outil doit être simple, rapide et ne pas freiner l’utilisateur. On le voit notamment avec les affichages des données tabulaires : les colonnes sont personnalisables et les très longues listes (plusieurs dizaines de milliers d’URLs) sont bien gérées et l’ensemble ne rame pas.

ContentKing : tous les problèmes
Vue globale de tous les problèmes recensés sur le site audité
ContentKing : problème sur une page
Détail d’un problème sur une page

Les fonctionnalités sont bien rangées et l’ensemble est riche sans paraître dense. La navigation est simple et intuitive (Aperçu / Pages / Problèmes) et les différentes pages sont immédiatement compréhensibles.

Pas besoin de doc pour comprendre l’outil. La complexité est donc bien masqué et un vrai effort a été porté à l’ergonomie.

ContentKing : détail d'une page
Vue d’une page web. Sur la gauche les informations principales, sur la droite les erreurs sur la page

Fonctionnalités avancées

L’outil est doté de fonctionnalités d’export (impératif) mais aussi d’options de filtrage du contenu. On peut par exemple exclure des portions de site afin d’économiser du budget crawl ou éviter d’être pollué de données similaires (je pense notamment aux pages produits d’une boutique en ligne par exemple).

On peut aussi filtrer finement les problèmes à suivre afin de ne pas polluer les audits. Par exemple les données OpenGraph ou Twitter Card ou encore les suggestions d’analyses utilisateurs (cartes de chaleur…).

Utile pour suivre l’avancement du travail, l’outil permet de comparer 2 dates afin de voir la progression et le reste à faire. On retrouve bien ici la logique de suivi dans le temps qui différencie ContentKing des autres outils d’audit.

L’outil permet enfin de travailler à plusieurs sur les mêmes données.

Pour qui est cet outil ?

Je trouve que cet outil est plutôt pertinent pour les référenceurs in-house et pour les prestataires SEO sous contrat dans la durée.

Ceux qui vendent des audits ponctuels n’auront pas vraiment d’intérêt à utiliser l’outil. Ceux qui ont besoin de suivre au fil du temps les performances seront par contre ravis.

ContentKing : colonnes
Les listes de contenu sont personnalisables : tris, filtres et choix des colonnes à afficher

Dans le cadre d’une refonte (surtout le suivi post-livraison), cet outil me semble très judicieux. On peut le laisser tourner pendant, par exemple, quelques semaines, voir tous les soucis remonter et pouvoir ainsi les corriger au fil des jours sans avoir besoin de refaire tourner de A à Z un outil d’audit souvent facturé à l’usage.

One thought on “ContentKing, l’outil pour suivre son SEO onsite”

  1. Hello !

    Ca fait plaisir de voir quelqu’un parler de cet outil que je soutiens depuis la sortie ! Il va devenir indispensable de monitorer son site comme les logs mais sur d’autres aspects plus classique. Rien que pour les mises en production, c’est génial et la présentation fait gagner du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *