Concevoir un site web qui tient ses promesses (troisième partie)

Cet article est la suite du billet Bien penser son site web dès la conception et du billet Réussir son projet web.

Continuons sur notre lancée des bonnes et des mauvaises actions qui font la différence entre un projet internet qui atteint son objectif et celui qui tombe à plat.

Faire travailler un stagiaire

Même si on le rencontre heureusement de moins en moins, les cas de sites web proposés comme tâche à des stagiaires est une des façons les plus simples pour louper son site web.

  • On confie son site web à un stagiaire en informatique parce qu’il s’y connait en réparation d’ordinateurs
  • On confie son site web à un stagiaire en secrétariat parce qu’il maîtrise Publisher
  • On confie son site web à un stagiaire en communication parce que personne ne veut ré-écrire les textes de la plaquette pour les mettre sur Internet

L’écueil le plus courant est de confondre les outils techniques servant à la construction d’un site web avec le site web en lui même. Construire un site web ce n’est pas savoir utiliser Photoshop pour faire une maquette et des retouches photos. Concevoir un site internet, ce n’est pas savoir utiliser FrontPage ou Dreamweaver. En fait, un site web c’est un petit peu d’informatique et plein d’autres chose :

  • Un site web, c’est construire un message clair et cohérent à destination des bonnes personnes : c’est de la communication.
  • Un site web, c’est savoir se positionner par rapport à la concurrence, se différencier et se rendre attirant : c’est du marketing (e-marketing ou web-marketing si vous voulez) et le début de la vente.
  • Un site web, c’est savoir se rendre visible aux bonnes personnes et drainer un trafic intéressé sur ses pages : c’est du référencement
  • Un site web, c’est procurer une expérience de navigation agréable, intuitive et efficace : c’est de l’utilisabilité
  • J’allais oublier : Un site web, c’est aussi créer des pages rapides et fiables s’adaptant à la plupart des contraintes d’affichage : c’est de l’accessibilité et de l’informatique

Alors confier toutes ces tâches à une personne qui ne connaît pas très bien l’entreprise et qui n’a pas le recul et l’expérience pour canaliser les envies de chacun, c’est courir au désastre.

Confondre clinquant et utile

Il est tentant pour le client de vouloir un site web qui en mette plein la vue à ses visiteurs. Ajouter du son, de la vidéo, des nuages de tags en 3D est-il vraiment utile ? Oui certainement mais peut-être pas sur tous les sites web. Les sliders en javascript, les header rotatifs et les cartes du monde avec des petits points symbolisant la provenance des internautes vont-ils vous aider à vendre plus ? Pas forcément. Ce n’est pas pour rien que la page la plus consultée du monde est aussi une des plus simples.

Il est par contre certain qu’un site web rapide, s’indexant bien, créé en respectant les standards et ayant pour unique but d’amener l’internaute à réaliser l’action voulue (acheter, laisser son adresse email, téléphoner…) sera un meilleur investissement qu’une option clinquante qui perturbera votre message.

Les bonnes fonctionnalités à mettre en place sur un site web sont celles qui :

  • vous font gagner du temps (lors des mises à jour)
  • apportent une plus-value réelle à l’internaute
  • font vendre

La quatrième partie de cet article est en préparation…

2 réflexions au sujet de « Concevoir un site web qui tient ses promesses (troisième partie) »

  1. Le mythe du stagiaire à qui on demande le même boulot qu’un ingénieur développement, qu’un designer et qu’un référenceur à la vie dure. 😉
    Malheuresement je connait au moins une agence de la Region qui fonctionne encore comme ça. 2 professionnels et 6 stagiaires en permanence… Quand on voit le prix des réalisations et leurs qualité on comprend vite. Je trouve cela malheureux, parce que les clients qui se rendent compte de la supercherie (leur site ne transforme pas, ne vend pas, n’est pas bien referencé, etc.) sont des clients déçus très difficile à convaincre que tout les prestataires ne sont pas à mettre dans le même panier.

    C’est pour moi un challenge supplémentaire quand je les reçoit à l’agence et que je leur explique avec le maximum de transparence nos process et que je leur présente l’équipe de pro qui est derrière. 😉

    Merci pour tes articles qui donnent matière à réfléchir !
    Bonne continuation,
    Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *