Bien penser son site web dès la conception (Première partie)

Première partie d’une série d’articles sur les règles fondamentales afin de réussir son site internet.

Intégrer un outil de WebAnalytics

Utiliser un outil de statistiques évoluées de type WebAnalytics afin de mesurer les évolutions de fréquentation. S’il s’agir d’une refonte, il est important de mettre en place l’outil de mesure avant la mise en ligne du nouveau site afin de mesurer l’impact des modifications. Google Analytics ou Xiti sont deux solutions gratuites et de grande qualité.

Penser SEO dès le début du projet

Trop nombreux sont les projets web ou le besoin de référencement se fait sentir trop tard, une fois que le site est en ligne et que les premières déceptions sont la. Il faut alors rajouter des prestations de référencement non prévues au budget initial, ce qui fait grincer des dents surtout lorsque l’on sait (trop tard) que si les aspects SEO et visibilités avaient été prévues au démarrage, le coût total aurait été moindre.

Je le vérifie trop souvent. Il faut casser le travail d’intégration réalisé (au mieux) ou refondre complètement le projet web (au pire) afin de voir les outils de recherche faire ressortir correctement le site dans les résultats.

Savoir pourquoi on fait un site

Beaucoup de porteurs de projets de sites web ne savent précisément ce qu’ils attendent de leur site web. Bien sur, un site web servira à l’image de l’entreprise et in fine à l’augmentation du CA mais entre ces objectifs flous non mesurables et la réalité, il y a un pas de géant.

Un site internet doit être pensé avec des objectifs clairs, ciblés, compréhensibles par tous et mesurables. Ce peut être tout simplement obtenir un contact qualifié par semaine via le site ou encore de fournir des nouveautés pointues dans son secteur afin d’être reconnu comme expert dans son domaine et développer son lectorat (newsletter, flux RSS).

Savoir pour qui on fait un site

Un site web n’est pas fait pour plaire à ses concepteurs (pas seulement) ! Un site web doit être conçu en pensant à celui qui va le consulter. Et pour cela, il faut déjà savoir quel est l’objectif du site web (voir point précédent).

Ainsi un persona identifié permet d’adapter idéalement le site web : besoins et attentes, contraintes techniques (design fluide et possibilité de grossir le texte si l’on s’adresse aux seniors par ex), fréquences de mises à jour, médias utilisés (vidéos et animations pour les plus jeunes, notices techniques détaillées en PDF et fichiers Autocad en téléchargement pour les techniciens par ex).

Faire travailler les bonnes personnes

Un informaticien, une personne du marketing, un dirigeant ou encore un technicien produit peuvent être de très bons chef de projet web. Mais aussi de très mauvais. Chacun ayant tendance à voir son environnement à travers le prisme déformant de son métier, de son expérience et de ses goûts, un site web peut facilement dériver, déborder et au final ne pas prendre en compte toutes les facettes qu’ils convient de mettre en avant.

L’informaticien pensera technologies, rapidité et fonctionnalités, le commercial ou la personne marketing abuseront de verbiage commercial et de phrases qui risquent de faire fuir l’internaute…

La suite est la : Deuxième partie, Réussir son projet web

3 réflexions au sujet de « Bien penser son site web dès la conception (Première partie) »

  1. Comme indiqué, je compte actualiser mon site et le rendre plus attractif avec un blog. Je vais déjà commencer par lire vos recommandations de professionnel (votre site est un exemple d’ailleurs, non ?). Bravo pour cette initiative. Philip

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *