L’art de la guerre adapté au CPC

Lart de la guerre
L’art de la guerre

Sun Tzu est l’auteur du célèbre traité militaire « L’art de la guerre » qui développe des thèses originales s’inspirant de la philosophie chinoise ancienne. Ces conseils, essence de la guerre psychologique, peuvent très bien s’adapter au positionnement publicitaire.

Le champ de bataille : les campagnes CPC

L’idée est de faire croire à la concurrence que nous avons choisis de ne pas nous battre sur le terrain du positionnement publicitaire. Ainsi, ne nous voyant pas sur les mots clés visés, ces derniers vont certainement relacher leur stratégie et se reposer sur leurs campagnes courantes.

Lorsque une campagne de positionnement publicitaire est mise en place, il est important de vérifier la concurrence présente (mots clés, annonces, entreprises positionnées). Au passage, chacun clique sur les résultats de la concurrence pour voir les tactiques mises en oeuvre, certains abusant même en cliquant un peu trop… Effet de bord désagréable, l’annonceur paie pour un internaute qui ne souhaite pas acheter.

Alors que si les campagnes CPC sont invisibles à la concurrence – ou mieux encore, présentes sur des mots clés à faible rendement, l’annonceur dispose d’un avantage certains : il peut facilement analyser les campagnes des autres annonceurs alors que la concurrence le considèrera dans le même temps comme inoffensif.

Les armes utilisés : les filtres des campagnes publicitaires

Pour mettre en place cette cape d’invisibilité, il suffait de suivre les points suivants :

  • Ou se trouve la concurrence (lieux physiques) et éventuellement l’agence SEM avec lesquels ils travaillent
  • Mettre en place une campagne CPC amateur (un groupe d’annonce, des mots clés à faible rendement, des pages d’atterrissage moyennes…).
  • Mettre en place une seconde campagne CPC pointue et utilisant les filtres géographiques. Il suffit simplement d’exclure de cette seconde campagne les lieux ou se trouvent les concurrents. Ainsi lorsque ces derniers vérifieront leur positionnement sur leurs mots clés favoris, ils ne verront pas apparaître nos annonces.

Précautions

  • Si les annonces sont destiné à un marché très locale et que les compétiteurs s’y trouvent, ce n’est pas forcément une bonne stratégie. Cette stratégie est donc adapté aux prospection à l’échelle d’un département, voire plus.
  • L’outil Ad Preview Tool permet de vérifier le champ de bataille depuis un autre point de vue (celui des compétiteurs par exemple). Cela permet de vérifier que ces derniers ne font pas la même chose mais cela leur permet aussi de vérifier si vous n’avez pas mis en place cette tactique.

Cet article s’inspire de l’article « Operation Camouflage » (lien supprimé à leur demande)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *